Quoi de plus naturel en somme ?

Mais ouais ... Bertholilol

05 juillet 2007

DAFT PUNK 4-07-07


OH MON DIEU !


daftpunk1 Ca y est c'est passé depuis près de 16H et j'ai toujours une boule au ventre ! Sentiment bizarre ... tel un certain barbare italien, j'ai beaucoup de mal à voir la vérité en face : ce concert fut clairement celui ou j'ai pris le plus mon pied ! Dans un état second, ce genre d'état ou on s'en fout du voisin, du mec de droite qui vous regarde ou du lac de transpiration qu'on a dans le dos : non non et non ! Ce concert était beaucoup trop puissant. Et oui, je me sens coupable de dire que j'ai préféré Daft Punk à un Limp Bizkit ou un Metallica ! Et me rassure quand même en disant que Daft live est incomparable au concert de Polnareff, pas l'un mieux que l'autre, juste incomparable. Récapitulons :

16h aux guillemins ... Tout le monde est pret (Julien l'ami d'enfance, Julien le nihiliste, Johan le grec et Benja le frère) ... On monte dans la voiture ... Julien est à l'arrière au milieu et rale !

16h40 : les fameux feux rouges de la Hollande ... et ce sur les autoroutes ! Quelle bande de tocards, on y perdra près de 1h

18h40 : un petit Mc Do au drive in et sans faire une seule tache ... SVP !

Oh et puis merde ... 21H : Spielberg retentit ! En gros le principe Daft Punk, pour les non-connaisseurs, ce sont 2 robots venus d'une autre planète, et sur terre proposent leur culture, et par la suite seront surtout très mal dans "leur peau" d'être seuls robots parmi tous ces humains ! Ils se disent qu'après tout, ils sont aussi un peu humains, car tant de choses en communs avec nous ... La fin de l'histoire nous montre que tout le monde a fait comme eux, ils vivent dans un monde de robots, mais eux préféraient les humains, ils essaient de le devenir mais ca foire et donc ils se suicident ... voilà rien de très gai !

pukkelpop06_live01_0806 Quoiqu'il en soit, ces robots arrivent donc sur scène dans un vaisseau pyramidal en lançant le code de rencontre du troisième type, c'est 5 petites notes sorties tout droit d'un bête synthé ... une voix de robot lance un ROBOT, une autre répond HUMAN ... ROBOT ... HUMAN ... ROBOT ... HUMAN ... ROBOT ... HUMAN ...de + en plus vite, démarrant sur un robot rock plein de puissance, le corps entier vibre, ca prend aux tripes, on se regarde tous les 5 avec un sourire benêt, et oui on y est et ca fait plaisir !

Une playlist de feu, un concert un poil trop court mais niveau son, visuel, la salle, l’ambiance, un gros waw ! Tout était beaucoup trop bon. 1h40 de concert, clôturée par une salle noire et uniquement les 2 DJ’s tout tracé de rouge (des néons rouges ou un truc du genre, mais ca cassait tout).  Bon … manquait peut être un petit Digital Love voir le début des basses de Too Long et ce fameux At Last … mais voilà, on ne peut vraiment rien reprocher à ce live orgasmique.

Daft Punk, c’était aussi :

*70 euros la place

*873 feux rouges

*2 McDo

*1 bière gratos

* 4 potes

*2 monstres sacrés

* … 4000 personnes ? Dans ces eaux là …

* 16 mix

* 1 CD vite gravé le lendemain

* une orgasme d’1h40

*1 renaissance

*1 Bertrand heureux

*1 souvenir mémorable

Merci Benja, merci aux autres, merci à eux, MERCI !

 

Posté par Bertholilol à 21:50 - Musique - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Nihiliste? Nihiliste? Pas du tout monsieur, j'ai des passions ! Mes passions sont le sport et la lecture !

    Posté par Ju, 08 juillet 2007 à 15:00

Poster un commentaire